Ensemble vintage

Bonjour à toutes,

Cela sent les vacances, la blogosphère tourne au ralenti, j’espère que vous profitez bien de votre été !

Ici, on attend l’arrivée de Numérobis donc pas de voyage programmé cette année. On profite du jardin et de la maison, ce qui est déjà top pour d’anciens citadins comme nous ^_^ !

J’ai récemment terminé un petit ensemble en taille 6 mois pour cet hiver, tiré du patron de Tora Froseth (gratuit sur Ravelry), « Little sister’s dress« .

Pour finir mes restes de laine, j’ai ajouté à la robe de petits chaussons rigolos dont j’ai trouvé le patron sur le blog « La malle aux mille mailles. »

Image 1Image 3

Comme souvent en ce moment, je suis en mode destash donc, j’ai pris des restes de « Lambswool » de Phildar (la blanche et rose) et des restes de laine « Idéal » de Bergère de France (colori olive). J’avais un peu peur du résultat car ce ne sont pas des couleurs que j’aurais mariées vraiment volontairement, soyons franche, mais finalement, cela donne une petite touche vintage à ce projet.

J’ai trouvé les boutons sur un site sympa où il n’y a que des boutons : beaucoup de choix, livraison rapide, prix mini et possibilité de commander en grosse quantité, je vous le recommande si vous ne le connaissez pas déjà : desboutons.com.

Ce petit modèle de robe, qui se tricote en rond, est très simple et agréable à tricoter, il monte vite, je vous le conseille si vous avez des projets layette à réaliser. Point jerey, point mousse en style « godron », raglan tout simple, c’est un projet « tricorepoducervô » !

Bon tricot !

A bientôt

Bécots

DMAT

Publicités

2016

Bonsoir, bonsoir !

J’ai été obligée de mettre le blog en pause, bien malgré moi, mais un enchaînement d’évènements ont entraîné une absence totale de tricotage ou presque : déménagement et emmenagement à gérer, donc problèmes d’Internet (sinon, c’est pas marrant), puis rhino-pharyngite carabinée qui m’a laissé sur le carreau 3 semaines, la préparation des fêtes de fin d’année, l’épuisement professionnel de fin d’année, bref … Je n’ai pas vu filé ni octobre, ni novembre, ni décembre, si ce n’est dans une sorte de brouillard cotonneux et bourdonnant.

Qu’à cela ne tienne, je viens vous souhaiter une merveilleuse année 2016, qu’elle soit douce, créative, apaisée, émaillée ci et là de mille petits bonheurs quotidiens, de ces petits riens qui rendent la vie plus belle.

Et surtout, nagez dans un océan de pelotes, réchauffez vos coeurs avec des nuées de laine, occupez vos mains avec des aiguilles, bref, tricotez, tricotez comme des fous car le tricot, c’est la vie ^_^

A bientôt … j’espère … reste des cartons … Si, si ;-(

DMAT

En mode monomaniaque

Alors, oui, voilà, je suis monomaniaque.

J’ai encore réalisé un petit ouvrage assorti au bonnet à pompon.

J’ai carrément hésité à vous le montrer. Me suis dit, non, je vais encore les soûler avec mon assemblage de couleur, mes rayures, toussa.

Mais fallait bien que je termine ces restes de laine, ma bonne dame ! Marre de les avoir dans le stock depuis des lustres.

Alors, j’ai sévi cette fois avec un petit chèche / shawl / cowl bandana, bref, je finis par y perdre la raison avec tous ces noms, un petit truc qui tient chaud aux cous des gnomes d’amour. Place aux images, c’est ce qui parle le mieux ^_^ :

IMG_4418

IMG_4419

Pas de tuto mais rien de bien compliqué puisqu’il s’agit juste d’un triangle avec l’alternance de couleurs Renne, Sable et Bleu Ciel déjà utilisées, le tout agrémenté de petits glands en Pilou + .

J’ai adapté l’alternance de couleurs au gré de ce qui me restait de laine.

Impossible de montrer une photo en situation étant donné la chaleur de ces derniers jours. Pti gnome l’enlève avant que je n’ai le temps de dégainer le mode photo de mon smartphone. Je ne sais pas ce qu’il en est par chez vous mais ici, il fait 20°, pas vraiment un temps à écharpe …

Cette fois, pas de problème de longueur ou de largeur, il est juste parfaitement adapté à sa taille. Chouette !

IMG_4425 IMG_4426

Bon début de semaine.

A bientôt

DMAT

Premiers frimas

Ouille ouille ouille …

Je vous délaisse, je vous abandonne, je ne suis pas assidue, j’abuse. Nan, en fait, je suis débordée, c’est la rentrée et comme vous tous, c’est chaud. Boulot, boulot, boulot … Et pis des petits bobos liés aux premiers frimas (donc on prend froid). Et des pbs de voiture alors on perd du temps à en changer …

Bref.

Premiers frimas donc.

Et là, le drame, la mère indigne, le père aussi : on n’a pas d’écharpe pour Pti gnome d’amour. Ni une ni deux, je file dans mon gros tas de laine et j’en sors ce qu’il faut pour répondre au problème.

J’y vais fort : pour me faire pardonner, je la double. Un côté pile, un côté doudou. Pour le pti cou.

IMG_4297 IMG_4298

Et paf, ratage : elle est very jolie mon écharpe mais elle n’est pas assez longue. J’ai tout bien mesuré, j’ai essayé sur le petit cou du Ninou mais j’ai sous estimé l’effet du doublage. L’écharpe est plus épaisse, donc plus compliquée avec la longueur choisie de la nouer.

Pô grave, j’ai une soluce, juste pas eu le temps de la mettre en oeuvre encore … Je vais y coudre des petites pressions pour ne pas avoir à la nouer mais simplement à la superposer. J’vous dirais si c’est une bonne idée !

A bientôt

DMAT

Modèle perso. Reste de laine Phildar (Intemporel, Pilou + et Cabotine)

Monsieur Barthélémy

Impossible pour moi de ne pas penser à Monsieur Barthélémy ou à Anatole quand on me parle de Philémon. Car, pour ma part, Philémon, avant d’être une veste oversize qui bouloche, c’est d’abord et avant tout la poésie, l’aventure merveilleuse sur les lettres de l’océan Atlantique où l’on affronte le piano sauvage lors de grands concerts, où les voiliers naviguent dans les bouteilles, où des comédiens – barbares jouent sur des vaisseaux théâtres et doivent satisfaire l’exigence des criticakouatiques et où les Manu – Manu s’habillent en Marionnettes sur l’île des Brigadiers et collectionnent les bibelots – humains les bibelots, de préférence bien sûr.

Philémon, c’est, en filigrane, la mélancolie, la nostalgie de ces doux moments volés, souvenirs puisés au fond de ma Mémémoire, où j’allais chiper les albums BD de mon père quand il était au boulot, pour savourer l’univers poétique, rêveur, ubuesque et fantasque de ce grand Monsieur Fred, qui aujourd’hui nous dessine des nuages en forme d’hommes – papillons ou de lokoapattes.

C’est pour cela que, à l’heure du second T, alors que je tricotais tranquillement en songeant à Simbabbad de Batbad (un pote à nous, jamais dispo, toujours à le chercher), je me suis dit « Au train où vont les choses, il va me rester deux pelotes de Ande une fois mon Philémon terminé ».

Je me suis sentie comme une naufragée du A, perdue.

Qu’allais-je faire de cette laine ? Trop gros fil pour me tricoter un bonnet sauf si je voulais me retrouver dans l’enfer des épouvantails. Pas assez pour me confectionner des mitaines. Pfffff, j’aurais bien demandé à Félicien quel était son secret pour m’aider un peu mais je suis fière et trop timide.

J’ai alors pensé à faire un petit top pour mon pti gnome d’amour. Au vu de la quantité de laine, je n’avais pas 25 options, j’ai dont opté pour le pull sans manche avec un petit col V. Je n’allais pas chercher midi à quatorze heures, le chat à neuf queues ou le mouton à cinq pattes : done, my project is born !

Je voulais de la torsade pour rappeler Philémon mais pas de mousse, pffff, le Diable du peintre si je refaisais encore ce looonnng et ennuyeux point mousse !! J’ai phosphoré un moment avant de me décider pour le point de blé.

J’ai finalisé le tout au crochet, un rang de mailles serrées. Et là, le drame : quel âne en atoll je fais ! Je voulais avoir un côté ouvert avec deux petits boutons. Emportée par ma quête du top parfait telle l’aventurière à la recherche de l’Arche du A, j’ai tricoté tête baissée et foncé vers la boulette : j’ai zappé complet la confection des boutonnières.

Tricoter n’est pas un long fleuve tranquille, ça ressemble parfois au voyage de l’incrédule : t’y croies pas tellement t’es tête en l’air, genre perchée dans un château suspendu.

Au final, la tête passe bien par le trou. OUF !

Manquait plus que le baptême. Avant la lettre B comme Barthélémy, il y a la lettre A comme Anatole. Mais bon, si j’aime beaucoup les ânes, et encore plus ceux qui sont fan de chardons, j’ai toujours une pensée émue pour le puisatier tombé au fond de son puits sur le A de l’océan Atlantique.

Monsieur Barthélémy est donc né ! Pour accompagner Philémon ! Youhou !

A bientôt !

DMAT

Laine Ande gris mix de DROPS, Modèle sorti tout droit de mon imagination, Taille 2 ans

Merci Fred pour tout ce que vous m’avez apporté de poésie et de rêves …

Philémon, en 16 tomes, aux éditions Dargaud :

Avant la lettre, 1978

Le Naufragé du « A », 1972

Le Piano sauvage, 1973

Le Château suspendu, 1973

Le Voyage de l’incrédule, 1978

Simbabbad de Batbad, 1974

L’Île des brigadiers, 1978

À l’heure du second « T », 1975

L’Arche du « A », 1976

L’Âne en atoll, 1977

La Mémémoire, 1977

Le Chat à neuf queues, 1978

Le Secret de Félicien, 1981

L’Enfer des épouvantails, 1983

Le Diable du peintre, 1987

Le Train où vont les choses, 2013

Philémon

OULA ! Une revenante MOUHAHAHAHA

Oui, oui, les vacances ont eu raison de mon assiduité blogotesque, c’est pô ma faute à moi, c’est la faute aux sorties, aux apéros, aux logis perdus au fond de la Drôme sans réseau, bref, j’y suis pour rien.

Mais mon assuidité tricotesque a été préservée puisque j’ai terminé mon Philémon ! Souvenez-vous

Le voici le voilou :

IMG_4177

IMG_4181

IMG_4179

Bon, c’est d’l’a bête de compèt’ Philémon, faut pas être effarouché par le bon gros tricot qui tient chaud, la bonne laine des familles faite pour les hivers rudes et nordiques, voyez ce que j’veux dire.

Pasque Philémon, côté frimas, il assure. Enfin, j’dis ça, j’en sais rien, je suppute, vu que des frimas, pour l’heure, y’en a pas. Prendre des photos avec Philémon sur le dos, en plein mois d’août, c’était une gageure, limite un sacrifice.

Sauf que JE L’AI FAIT pour vous, RIEN que pour VOUS, même si prendre des photos avec un gnôme excité qui ratasse autour, ça aussi, c’est sport … Alors TANDAN, voilà Philémon et oim comme les 5 doigts d’une seule main, par 31° C :

IMG_4186

IMG_4188

Que vous dire de Philémon ?

Il est LOOSE, très (trop ?), bref, faut pas vouloir jouer la pin-up, il est timide.

J’ai choisi de le tricoter en Ande de chez Drops. Peut-être aurais-je dû rester sur la laine préconisée, plus aérienne, plus légère. Je pense que si je le refais, ce serait donc en Brush Alpaca Silk doublée. Car la Ande, en gris mix, bien que moirée (impossible de le faire apparaître en photo avec mon smartphone, dommage, la couleur est sublime), peluche ÉNORMÉMENT et ça, ça m’AGACE beaucoup, BEAUCOUP.

Ça a pourri ma machine à laver, ça pourrit tous les vêtements, je dois passer l’aspirateur dans mon appart’ tous les deux jours depuis qu’on cohabite Philémon et nous. Un enfer, mon couple est au bord de la rupture, Monsieur DMAT le supporte pas, jalousie, TSSS TSSS TSSS.

Si vous avez une soluce pour éviter à la laine de pelucher, suis preneuse (en excluant la fausse bonne idée de mettre les tricots au frigo, hein, z’avez vu la taille du bestio ? J’ai plus rien à grailler moi si je le fais crécher dans mon fridge … Quand je serai grande et que j’aurais une maison de 350 m2, j’aurais une pièce réfrigérée pour mes tricots où Philémon trônera, NA.)

Sinon, c’est un modèle ultra basique à réaliser, idéal pour les débutants ; point mousse, point jersey pour la torsade. La torsade, ça peut impressionner au début mais en réalité, y’a rien de plus simple. Je regrette juste un peu la construction des manches, que je ne trouve pas des plus raffinée. Oui, oui, on est comme ça ici, on se la pète un chouya des fois. Si un jour je récidive en Brushed Alpaca Silk, je pense que je modifierai le modèle pour que les manches soient raccordées de manière plus discrète.

Bon, je vous en ai fait une tartine comme ça de mon histoire avec Philémon mais, hé ho, j’avais un mois à rattraper !!! J’en ai des trucs à vous dire. Vous m’avez manqués les petit(e)s poulet(te)s 😉

Avant de vous quitter, j’vous en montre une dernière, de plein pied, suis généreuse ce soir (on critique pas ma tête fatiguée du matin, siouplai) :

IMG_4191Je vous souhaite une douce soirée, bon courage pour demain. Et oui, c’est lundi, bouhhh caca boudin, c’est la repriiiiiiiiiise pour nous, on a le moral dans les chaussettes ce soir.

A bientôt, pti bécots

DMAT

Philémon part en vacances !

IMG_3940

Et moi avec 😉

A la campagne, au vert et au calme, pour nous ressourcer.

IMG_3939

Philémon avance doucement mais sûrement. Certes, ce sont les vacances mais qui dit congés, dit apéros, sorties, apéros, sorties, barbecues et apéros … Pas toujours conciliables avec le tricot, surtout avec des chaleurs pareilles … Car Philémon tient chaud !

Bonnes vacances pour les un(e)s et bon courage pour la reprise du boulot pour les autres …

A bientôt

DMAT