Monsieur Barthélémy

Impossible pour moi de ne pas penser à Monsieur Barthélémy ou à Anatole quand on me parle de Philémon. Car, pour ma part, Philémon, avant d’être une veste oversize qui bouloche, c’est d’abord et avant tout la poésie, l’aventure merveilleuse sur les lettres de l’océan Atlantique où l’on affronte le piano sauvage lors de grands concerts, où les voiliers naviguent dans les bouteilles, où des comédiens – barbares jouent sur des vaisseaux théâtres et doivent satisfaire l’exigence des criticakouatiques et où les Manu – Manu s’habillent en Marionnettes sur l’île des Brigadiers et collectionnent les bibelots – humains les bibelots, de préférence bien sûr.

Philémon, c’est, en filigrane, la mélancolie, la nostalgie de ces doux moments volés, souvenirs puisés au fond de ma Mémémoire, où j’allais chiper les albums BD de mon père quand il était au boulot, pour savourer l’univers poétique, rêveur, ubuesque et fantasque de ce grand Monsieur Fred, qui aujourd’hui nous dessine des nuages en forme d’hommes – papillons ou de lokoapattes.

C’est pour cela que, à l’heure du second T, alors que je tricotais tranquillement en songeant à Simbabbad de Batbad (un pote à nous, jamais dispo, toujours à le chercher), je me suis dit « Au train où vont les choses, il va me rester deux pelotes de Ande une fois mon Philémon terminé ».

Je me suis sentie comme une naufragée du A, perdue.

Qu’allais-je faire de cette laine ? Trop gros fil pour me tricoter un bonnet sauf si je voulais me retrouver dans l’enfer des épouvantails. Pas assez pour me confectionner des mitaines. Pfffff, j’aurais bien demandé à Félicien quel était son secret pour m’aider un peu mais je suis fière et trop timide.

J’ai alors pensé à faire un petit top pour mon pti gnome d’amour. Au vu de la quantité de laine, je n’avais pas 25 options, j’ai dont opté pour le pull sans manche avec un petit col V. Je n’allais pas chercher midi à quatorze heures, le chat à neuf queues ou le mouton à cinq pattes : done, my project is born !

Je voulais de la torsade pour rappeler Philémon mais pas de mousse, pffff, le Diable du peintre si je refaisais encore ce looonnng et ennuyeux point mousse !! J’ai phosphoré un moment avant de me décider pour le point de blé.

J’ai finalisé le tout au crochet, un rang de mailles serrées. Et là, le drame : quel âne en atoll je fais ! Je voulais avoir un côté ouvert avec deux petits boutons. Emportée par ma quête du top parfait telle l’aventurière à la recherche de l’Arche du A, j’ai tricoté tête baissée et foncé vers la boulette : j’ai zappé complet la confection des boutonnières.

Tricoter n’est pas un long fleuve tranquille, ça ressemble parfois au voyage de l’incrédule : t’y croies pas tellement t’es tête en l’air, genre perchée dans un château suspendu.

Au final, la tête passe bien par le trou. OUF !

Manquait plus que le baptême. Avant la lettre B comme Barthélémy, il y a la lettre A comme Anatole. Mais bon, si j’aime beaucoup les ânes, et encore plus ceux qui sont fan de chardons, j’ai toujours une pensée émue pour le puisatier tombé au fond de son puits sur le A de l’océan Atlantique.

Monsieur Barthélémy est donc né ! Pour accompagner Philémon ! Youhou !

A bientôt !

DMAT

Laine Ande gris mix de DROPS, Modèle sorti tout droit de mon imagination, Taille 2 ans

Merci Fred pour tout ce que vous m’avez apporté de poésie et de rêves …

Philémon, en 16 tomes, aux éditions Dargaud :

Avant la lettre, 1978

Le Naufragé du « A », 1972

Le Piano sauvage, 1973

Le Château suspendu, 1973

Le Voyage de l’incrédule, 1978

Simbabbad de Batbad, 1974

L’Île des brigadiers, 1978

À l’heure du second « T », 1975

L’Arche du « A », 1976

L’Âne en atoll, 1977

La Mémémoire, 1977

Le Chat à neuf queues, 1978

Le Secret de Félicien, 1981

L’Enfer des épouvantails, 1983

Le Diable du peintre, 1987

Le Train où vont les choses, 2013

Publicités

18 réflexions sur “Monsieur Barthélémy

  1. Philémon… grâce à toi, je replonge dans mes souvenirs, moi aussi j’en ai lu, des albums de Philémon, comment est-ce que j’avais pu oublier (et ne pas encore avoir fait découvrir à mes filles, il faut que je répare ça).
    J’adore cette version toute mignonne… le point de blé rend super bien, tu as bien fait d’opter pour le point de blé. Pour le point mousse… moi, je suis une inconditionnelle du point mousse, me demande pas pourquoi, c’est très très rare qu’il n’y ait pas de point mousse dans mes projets… j’ai une amie qui dit que je dois être un peu maso. 😛

    Aimé par 1 personne

    • Merci, ça me fait plaisir de voir que certain(e)s d’entre vous connaissent Fred 😉 ! Meu non, tu n’es pas maso ^_^ J’aime le point mousse mais, à petite dose lol ! Je trouve qu’il met superbement en valeur d’autres points mais j’aime moins le tricoter tout seul.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s